Redéploiement de Sonatrach : satisfecit d’Ould Kaddour

Redéploiement de Sonatrach : satisfecit d’Ould Kaddour
Par Hakim Megatli | 13 Mars 2018 | 09:22

«Sonatrach a énormément évolué en une année, avec l’ouverture notamment de plusieurs chantiers», s’est félicité, lundi à Illizi, son P-dg, Abdelmoumene Ould Kaddour.

S’exprimant en marge de sa visite sur les champs gaziers de Tinhert et Ohanet à In Amenas, le patron du groupe pétrolier national a fait part de sa satisfaction en soulignant que « Ces chantiers commencent, plus ou moins, à donner des résultats que j’espère continueront à être probants», a-t-il indiqué.

Un constat d’autant plus heureux qu’il a contribué, selon lui, à infléchir «La volonté des partenaires étrangers de reprendre leur collaboration avec Sonatrach alors qu’auparavant ils ne voulaient plus rester», en allusion à Statoil qui a récemment exprimé sa volonté de relancer son partenariat avec la compagnie nationale.

Par ailleurs, et procédant au lancement des travaux de développement des champs gazier de Tinhert avec le raccordement de 50 puits producteurs à travers un réseau de collecte d’une longueur cumulée de 330 km, Ould Kaddour en a pointé l’importance.

«Le développement de ce champ est extrêmement important puisque c’est depuis Tinhert que nous allons ramener le gaz nécessaire pour que l’usine atteigne le seuil de 20 millions de m3/jour», a-t-il expliqué, ajoutant que l’utilisation des installations déjà existantes pour l’exploitation du gaz de ce champ permettait, en outre, à la compagnie «d’optimiser ses coûts», dira-il encore.

Il faut savoir que le projet de développement des champs gaziers de Tinhert et de traitement du gaz brut dans les installations existantes d’Ohanet, permettra d’augmenter la production de ces dernières de 10 millions de m3 /jour à 15 millions m3/j à l’horizon 2020 puis à 20 millions m3/j en 2022.

Il a été accordé directement à des entreprises publiques nationales avec un coût total de 27 milliards de DA (environ 250 millions de dollars), sans passer par un appel d’offres, et ce, en vue de réaliser des installations 100% algériennes. Il s’agit des sociétés ENGTP, GCB, ENAC, Infratelle et Cosider canalisation.

Enfin, le P-dg de Sonatrach, et à titre d’émulation, a annoncé la mise en place d’un bonus, expliquant que « L’entreprise qui termine le travail avant l’heure aura un complément, et ce, dans le but de motiver ces entreprises à être plus professionnelles et plus performantes» a-t-il soutenu.

Voir toutes les actualités