Présidentielle : Louisa Hanoune souligne la difficulté de se positionner en « l’absence de données objectives »

 Présidentielle : Louisa Hanoune souligne la difficulté de se positionner en « l’absence de données objectives  »
Par Nabil Semyane | 12 Janvier 2019 | 12:13

La semaine qui commence sera décisive, s’agissant de la prochaine présidentielle, car il est attendu que le président de la République convoque le corps électoral, en vertu des délais constitutionnels.

Mais quand bien même la Constitution stipule que le corps électoral est convoqué trois mois avant l’expiration du mandat présidentiel en cours, la présidente du PT reste circonspecte.

S’exprimant vendredi à l’ouverture de la première session du Comité central du parti, Louisa Hanoune a estimé   "qu'en l'absence de données permettant de faire une lecture objective, il est clair qu'aucun parti n'est en mesure se positionner par rapport à cette échéance".

Evoquant par ailleurs, la situation économique du pays, Mme Hanoune a réitéré la revendication de sa formation politique quant à "la nécessaire révision du système fiscal" étant donné, a-t-elle dit que "les restes à recouvrer au titre de l'année 2018 dépassaient les 70 milliards USD".

Plaidant, d'autre part, pour la révision du découpage administratif à travers "la création de nouvelles communes à la place de wilayas déléguées", elle a estimé que "c'est là, le meilleur moyen pour traiter les problèmes qui se posent au niveau local".

 

 

 

 

Voir toutes les actualités