Présidence APN : le RND, le MPA et El Moustakbel soutiennent la candidature de l’islamiste Slimane Chenine

Présidence APN : le RND, le MPA et El Moustakbel soutiennent la candidature de l’islamiste Slimane Chenine
Par Moumène Belakram | 10 Juillet 2019 | 15:42

Coup de tonnerre au siège de l’APN, à, quelques instants du début de la plénière en vue de l’élection du nouveau président de l’APN, pour succéder à Moad Bouchareb poussé à la démission la semaine dernière

En effet, deux partis de la défunte coalition présidentielle à savoir le RND et le MPA ont annoncé leur intention de soutenir le candidat islamiste Slimane Chenine, actant ainsi le divorce d’avec le FLN qui risque de voir ses rêves de présidence s’évaporer.

 MNon seulement le RND, qui est actuellement sans boussole politique, a retiré son candidat Lakhdar Sidi Athmane, mais il a donné des instructions à ses élus pour donner leur voix au candidat de l’opposition islamiste.

« Cela au nom de l’intérêt national et de la stabilité de l’institution parlementaire », justifie le parti d’Ahmed Ouyahia qui doit enrager de cette positon pro islamiste de son parti. 

Même positon pour le parti d’Amara Benyounés, le MPA, dont le chef du groupe parlementaire Chikh Barbara, a annoncé le soutien à la candidature de Simane Chenine.

Et  Chikh Barbara de motiver ce choix par le fait que « C’est un candidat qui réponde à tous les critères définis par le parti, à savoir qu’il n’a jamais été responsable, ni corrompu, ni complice de la corruption ».

Selon Berbara, il y a un consensus de tous les partis en dehors du FLN de soutenir Slimane Chenine de l’alliance islamistes  Nahda /El Adala, car ajoute t-il les partis come El Moustakbel, comme Amal El Djazaïr sont dans la même démarche politique.

Reste à voir si cette démarche est une initiative spontanée des députés de l’opposition, ou si elle s’inscrit au contraire  dans un nouveau partage des rôles de la part du pouvoir qui va offrir la présidence de l’APN aux islamistes pour les amener à soutenir sa démarche politique, dont la clé de voûte est l’organisation de la présidentielle « dans les meilleurs délais ».

Voir toutes les actualités