Plan d'action du gouvernement : ce que dira Tebboune aux députés, mardi

Plan d'action du gouvernement : ce que dira Tebboune aux députés, mardi
Par Nourredine B | 18 Juin 2017 | 14:03

Adopté mercredi dernier en Conseil des ministres, le plan d’action du gouvernement- Tebboune, qui tend, faut-il le rappeler à la mise en oeuvre du programme du président de la République, sera présenté ce mardi à la toute nouvelle APN dont c’est la première session.

Couché sur une soixantaine de pages, ce plan renfermant plusieurs axes majeurs, présente une certaine épaisseur, notamment à travers les objectifs qu’il s’est assigné dans l’optique de la promotion de la démocratie et de l'Etat de droit, le renforcement de la bonne gouvernance, et le développement social et économique du pays.

Il vise de façon encore plus concise, un renforcement de l'Etat de droit, une modernisation des finances publiques et du système bancaire, un assainissement de la sphère économique, une promotion de l'investissement et une valorisation des richesses du pays.

Au  premier chapitre, le gouvernement prévoit de soumettre au Parlement des projets de lois découlant de la dernière révision constitutionnelle visant à renforcer l'édifice institutionnel et à élargir la sphère des droits fondamentaux, tout en s'engageant à poursuivre les efforts entrepris pour la promotion de la protection des droits de l'Homme qui se sont traduits notamment par la mise en place du Conseil national des droits de l'homme, le renforcement des garanties du procès équitable.

Vient ensuite la question liée à la bonne gouvernance et suivant laquelle, l’Exécutif entrevoit de conduire la gestion des affaires publiques avec rigueur et transparence en clarifiant les règles qui organisent les rapports entre les institutions et entre celles-ci et les citoyens.

Idée-force, le troisième chapitre est consacré à la poursuite de l'investissement pour le développement humain et l'amélioration du cadre de vie des citoyens. A ce niveau, le gouvernement se veut résolu à donner une nouvelle impulsion à sa politique du logement inscrit comme une priorité nationale.

Il a dans cette même veine, souligné que les efforts engagés à travers la diversification de l'offre en logements, seront orientés pour l'achèvement, à la fin 2019, des 1.600.000 logements publics en cours de réalisation, relevant qu'il entendait atteindre l'objectif fixé par la programme présidentiel de développement 2014-2019 afin de juguler la crise du logement à l'horizon 2018-2019.

Non moins important, le volet inhérent à l'accès aux énergies et à l'eau, la préservation de l'environnement, l'amélioration du système national d'enseignement et de formation et la valorisation de la recherche scientifique et la modernisation du système national de santé, figure également comme une priorité pour le nouveau staff gouvernemental.

Dans ce même ordre d’idées, le plan d’action d’Abdelmadjid Tebboune met aussi l'accent sur la préservation du système national de sécurité sociale et de retraite, la promotion de l'emploi, le renforcement des mécanismes de solidarité nationale ainsi que la poursuite de la prise en charge des catégories sociales aux besoins spécifiques, relève-ton sur le document.

Enfin, resté trop généraliste, le  chapitre dédié à la consolidation de la sphère financière et économique, consigne que le  gouvernement prévoit de transformer le régime de croissance en l'orientant vers le développement des secteurs productifs de richesse et de valeur ajoutée et d'emploi.

Last, but not least, la politique étrangère et la défense nationale tiennent bonne place en mettant toujours en avant les sacro saints principes de la démarche politique pacifique, pour l’une et la poursuite de la réalisation des objectifs permanents de modernisation et de professionnalisation des forces armées.

Voir toutes les actualités