Messali Hadj : en souvenir du 02 Août 1936 au stade Belouizad

 Messali Hadj : en souvenir du 02 Août 1936 au stade Belouizad
Par Nabil Semyane | 04 Aout 2020 | 12:38

Dans l’histoire du Mouvement national et du PPA en particulier, le 02 août 1936 est une date phare qui correspond à un moment de grande bascule de l’opinion algérienne en faveur de l’indépendance de l’Algérie, rompant définitivement avec l’illusion des thèses assimilationnistes prônées par l’UDMA de Ferhat Abbas, les Oulémas de Benbadis et les communistes.  

En ce 02 aout 1936   se tenait au stade du Ruisseau (aujourd’hui Belouizdad) un grand meeting populaire organisé sous l’égide du Congés musulman dont les représentants  devaient informer  l’opinion du contenu de leurs discussions à Paris où il était question du fameux plan Blum /Violette rattachant l’Algérie à la France, en échange de quelques  réformettes.

 Messali Hadj, partisan d’une rupture radicale avec le système colonial, n’était pas invité par les organisateurs de ce raout, sachant qu’il était en porte à faux avec leur démarche politique, mais il s’est invité lui-même, à la grande surprise des organisateurs pris de court et qui n’avaient d’autres choix que de l’inviter à la tribune où il fut accueilli par Mestoul Mohamed et le cheikh Benbadis.

Prenant la parole, avec son verbe enflammé, le chef du PPA renverse la table  et surtout retourne la foule des 20.000 personnes présentes ce jour au meeting en prononçant sa fameuse profession de foi «  cette terre n’est pas à vendre, ni à hypothéquer , elle a ses propriétaires  et l’Etoile nord africaine est là pour la défendre et la libérer du joug colonial »

 Messali Hadj réclama la création d'un état algérien et d’un parlement algérien et élue  au suffrage universel sans distinction ni de race ni de religion et pour l'indépendance totale de l'Algérie.

 Le discours de Messali Hadj souleva un enthousiasme délirant et des applaudissements et il fût prit sur les épaules des Algériens qui ont défilé tout le long du stade EL-ANNASER.

Par cette position face au colonialisme Messali Hadj vient de sauver l'honneur du peuple algérien et comme l’avais déclaré avec force le président BOUDIAF en 1992 à une journaliste algérienne qui lui a posé la question suivante: « cette grande révolution du 1er novembre 1954, vous l'aviez copié sur la révolution russe de 1917 ou sur la Révolution française de 1789 ?

 Le président levant ses deux bras en l'air cria haut et fort « non et non la révolution n'a pas été copier ni sur la révolution russe, ni sur la révolution française ni autre, la révolution algérienne est née le 2 août 1936 au stade EL Annasser autour de Messali Hadj ».

Devant le succès de Messali Hadj, le gouvernement colonial décida de dissoudre l'Étoile Nord-Africaine et Messali Hadj créa le 11 mars 1937 le P.P.A " parti du peuple algérien" pour continuer à organiser le peuple algérien et le mener au combat pour arracher l'indépendance de l'Algérie.

Le 14 juillet 1937 une grande manifestation organisée par le P.P.A a eu lieu à Alger avec le drapeau algérien en tête qui a été cousu par Mme Messali Hadj "Emilie Busquant", derrière lequel sont Massées plus de 30.000 personnes avec Messali Hadj et Moussaoui Rabah en tête du cortège qui scandaient « vive l'indépendance totale de l'Algérie et chantaient l'hymne national "Fédaou El Djazair" qui a été composé par le grand poète Moufdi Zakaria.

Dans l’impossibilité de commémorer cet anniversaire, Ali Agouni, un des compagnons de Messali Hadj a rendu publique une déclaration, dans laquelle il a tenu à rappeler que « le 1er novembre 1954 est l’aboutissement  de l’œuvre du PPA. Que ce parti, malgré son interdiction, est toujours vivant dans le cœur des algériens »

Au moment où l’Algérie fait face à des incertitudes politiques, Ali Agouni appelle « à la réconciliation  nationale et l'unité du peuple Algérien et l'instauration d’ une véritable démocratie avec l'élection d'une assemblée constituante élue au suffrage universel ».

Enfin Ali Agouni revient à la charge pour demander aux autorités  d’agréer «  le PPA en tant que parti agréé pour participer légalement à la vie politique et de reconnaître les martyrs du P.P.A et de tous ceux qui sont restés fidèles à  Messali Hadj ».

Voir toutes les actualités