Matoub Lounes : L'audience d'évaluation des biens du défunt reportée au 7 novembre prochain

Matoub Lounes : L'audience d'évaluation des biens du défunt reportée au 7 novembre prochain
Par Ameziane Athali | 10 Octobre 2018 | 21:41

La Chambre foncière du tribunal de Tizi-Ouzou a prononcé, mercredi, le report de l'audience d'évaluation des biens du défunt chanteur Matoub Lounes. L'audience initialement prévue pour ce   mercredi a été reportée au 7 novembre prochain.

Le motif de ce report tient à l'absence de la mère du "Rebelle", malade et hospitalisée, selon la Fondation Matoub Lounes, et de la veuve du chanteur Nadia Matoub-Brahimi, qui avait introduit une requête pour la désignation d'un expert qui procédera à l'évaluation des biens de Matoub Lounes, assassiné par un groupe terroriste le 25 juin 1998.

S'exprimant devant la presse,  Malika Matoub, la sœur de Lounes, a indiqué qu'elle et sa mère, en leur qualité d'héritières majoritaires, détenant 77% du patrimoine du chanteur, ont cédé leurs parts à la Fondation Matoub, qui se charge de la préservation de la mémoire du Rebelle.

Soulignant que cette évaluation devrait toucher l'ensemble des biens du chantre de l'amazighité et de la démocratie, dont le véhicule, à bord duquel il se trouvait lors de son assassinat, ses instruments de musique et ses manuscrits, Malika Matoub, également présidente de la Fondation Matoub, a observé que ''ce patrimoine appartient à la mémoire collective et cette Fondation ainsi que le musée Matoub qui vient d'être créé, se chargent de la préservation et de la protection de ce patrimoine et de la mémoire du Rebelle, mission confiée par les lois qui régissent ces deux institutions''.

Elle a ajouté qu'elle et sa mère ainsi que la Fondation Matoub ''refusent de faire de la politique ou de la surenchère sur un patrimoine qui appartient à la mémoire collective et à l'Histoire''.

Voir toutes les actualités