Manifestations contre la prolongation du 4e mandat : le fil du vendredi acte 4 (Vidéo)

Manifestations contre la prolongation du 4e mandat : le fil du vendredi acte 4 (Vidéo)
La Rédaction | 15 Mars 2019 | 13:16

17h08 : La télévision publique a diffusé quelques images des manifestations lors du journal de 17h mais sans en dire un mot sur le rejet de la prolongation du 4e mandat et de l'offre du président de la République présentée par son premier ministre et son vice-premier ministre, Nouredine Bedoui et Ramtane Lamamra.

16H45 : Les manifestants commencent à se disperser dans le calme à travers les villes du pays. 

16h30 : Des policiers, au moins dans trois régions du pays, ont rejoint les manifestants comme fut le cas à Béjaia où un agent des forces de l'ordre n'a pas seulement marché aux côtés des manifestants mais il a brandi une pancarte réclamant le changement du système.


15h38 : Les manifestations contre la prolongation du 4e mandat du président Abdelaziz Bouteflika et pour rejeter l'offre du pouvoir se sont déroulées à travers les quatre coins du pays pour un quatrième vendredi consécutif dans une ambiance festive et avec des plus en plus de familles à prendre part. Le nombre de manifestants n'a fait que grossir davantage ce vendredi, selon des estimations obtenues de sources concordantes. Et jusqu'à cette heure-ci aucun incident majeur n'a été signalé.

15h07 : la sœur de l'un des artisans de la guerre de libération nationale, Larbi Ben Mhidi est descendue, vendredi à Alger, pour soutenir les manifestations contre le prolongement du 4e mandat du président Abdelaziz Bouteflika.

14h45: Même ambiance de protestation dans les autres régions du pays, Oran, Blida, Skikda, Guelma, Chlef, Bordj Bou Arreridj,Annaba,  

Les manifestants rejettent les propositions du président Abdelaziz Bouteflika et réitèrent leur attachement à leur principale revendication, le départ du système 

14h30 : Alger théâtre d'une grande manifestation ayant drainé plus de monde que toutes les fois précédentes, selon plusieurs confrères et consœurs ayant assuré la couverture des récentes manifestations. Les principales place traditionnelles places occupées par des manifestants contre le 5e mandat puis le prolongement du 4e mandat, notamment Maurice Audin, 1er mai et la grande poste sont pleines à craquer.

Les manifestants scandent des slogans hostiles aux propositions du président Bouteflika  et brandissent des pancartes et banderoles sur lesquelles de nouveaux slogans hostiles également à Bedoui et Lamamra désignés pour former un nouveau gouvernement.


13h50: Le point de départ de la manifestation à Tizi Ouzou, le campus Hasnaoua de l'université Mouloud Mammeri était noire de monde plus d'une heure avant son coup d’envoi. Alors que des milliers de personnes continuer d'affluer de toutes les directions d'entrée de la ville

Bien avant 14h, les manifestants ont commencé à battre le pavé pour un quatrième vendredi consécutif à travers les quatre coins du pays.

img_5c8bd2a02dbf8.jpgDans certaines régions du pays notamment en Kabylie des manifestations ont été organisées dans la matinée du vendredi pour pouvoir rallier la capitale dans l'après-midi pour une nouvelle démonstration de force au pouvoir.


img_5c8bd19eb13ad.jpg

img_5c8bba4528f71.jpg


img_5c8bb37c80cef.jpg


img_5c8bb3625f088.jpg

img_5c8bb35694b53.jpg




img_5c8bb34a8f2e2.jpg



img_5c8bafbddbe73.jpg


img_5c8bae4adde5a.jpg






img_5c8bae386233c.jpg


img_5c8ba6e9a7562.jpg


img_5c8ba687b2802.jpg

img_5c8ba67d4be78.jpg


















Voir toutes les actualités