Libye : Moscou veut réunir Haftar et Al-Sarraj autour d'une même table

Libye : Moscou veut réunir Haftar et Al-Sarraj autour d'une même table
Par Mourad Arbani | 12 Aout 2017 | 11:16

Moscou  va tenter, de son côté, de réconcilier les parties en conflit en vue de trouver une solution à la crise en Libye. Deux hommes clef dans cette équation libyenne, à savoir, l'homme fort de l'Est libyen, Khalifa Haftar, et son rival Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement d'entente nationale, seront réunis à Moscou sous l'égide du groupe russe de contact sur la Libye dirigé par Lev Dengov.

Ce dernier a annoncé, hier soir, que Khalifa Haftar est attendu à Moscou samedi, pour discuter d'une "éventuelle rencontre" avec Fayez al-Sarraj.

Dengov avait d'abord annoncé la venue des deux hommes à l'agence de presse russe Interfax, avant de se raviser.

"Demain à Moscou, le maréchal Khalifa Haftar arrive de Tobrouk et lors de cette rencontre à Moscou, la question de son éventuelle rencontre avec le Premier ministre du gouvernement reconnu (par la communauté internationale, ndlr) Fayez al-Sarraj, sera au menu", a-t-il déclaré à Interfax.

"Lors de cette réunion, les questions relatives à la réconciliation des parties en conflit seront évoquées", a-t-il affirmé, sans préciser la date de cette réunion, ni qui participera à cette rencontre.

Selon lui, cette réunion permettra aussi de discuter des "questions relatives à la sécurité nationale, à la lutte contre les groupes terroristes, qui tentent de pénétrer en Libye, ainsi que la question des immigrés qui arrivent en Europe et Asie à travers la Libye".

La Russie souhaite "discuter avec toutes les parties du conflit et tenter de les réconcilier, et c'est à cela que sera (consacrée) la rencontre", a affirmé M. Dengov,.

Pour rappel, fin juillet, Khalifa Haftar et Fayez al-Sarraj s'étaient mis  d'accord sur une déclaration en dix points dans lesquelles ils s'engagent notamment à un cessez-le-feu et à organiser des élections le plus rapidement possible, lors d'une rencontre en région parisienne sous l'égide du président français Emmanuel Macron

Voir toutes les actualités