Les premières déclarations du nouveau président de l’APN après son élection

 Les premières déclarations du nouveau président de l’APN après son élection
Par Djamil Mesrer | 11 Juillet 2019 | 08:48

A l’issue d’un vote plébiscitaire à mains levées, qui l’a porté mercredi à la tête de l’APN, en remplacement de Moad Bouchareb, sacrifié sur l’autel d’une nouvelle recomposition politique, Slimane Chenine s’est fendu d’une première déclaration.

Dans son allocution prononcée après le plébiscite, M. Chenine a déclaré que par ce vote "l’opinion publique nationale retiendra que la majorité peut accorder à la minorité la présidence de l’APN", soulignant que cette séance intervient "dans une conjoncture sensible que traverse l’Algérie". 

"Vous avez apporté une nouvelle approche concernant la crise que vit notre pays", a-t-il ajouté rappelant "le soutien de la Chambre basse au mouvement populaire ainsi que son soutien et sa fierté à l'égard de l'Armée nationale populaire (ANP) et son Commandement, notamment les dernières déclarations du général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'ANP relatives à la lutte contre la corruption".

Le nouveau président de l'APN a saisi cette occasion pour exprimer sa gratitude aux partis pour la confiance placée en sa personne, lesquels l'ont plébiscité lors de cette "séance historique", exprimant, également ses remerciements aux groupes parlementaires pour leur adoption du concept "consensus et action commune".

Pour rappel, Slimane Chenine, candidat de l'alliance islamiste El Adala et El Bina a bénéficié du report des voix des députés de l'ex coalition présidentielle et des indépendants, alors que les partis dits de la mouvance démocratique, notamment le FFS, le RCD et le PT ont boycotté la séance de vote.   

Voir toutes les actualités