Le juge français Trévidic au monastère de Tibhirine

Le juge français Trévidic au monastère de Tibhirine
Par Abbès Zineb | 14 Octobre 2014 | 16:53

Le juge français, Marc Trévidic, arrivé lundi en Algérie, pour enquêter sur l’assassinat des moines trappistes de Tibhirine (Médéa, 80 km au sud d'Alger), s’est rendu mardi au monastère de Notre-Dame-de-l’Atlas de Tibhirine, situé sur les hauteurs de la ville de Médéa, a constaté un journaliste de l’APS.

Sur place le juge Trévidic, qui était accompagné par un autre juge français, en l’occurrence, Nathalie Poux , a assisté à une opération d’exhumation des restes des crânes des sept moines, assassinés en mai 1996 par le Groupe islamique armé (GIA), après près de deux mois de captivité, effectuée sous la supervision d’un magistrat algérien, a appris l'APS auprès d'une source locale.

La délégation comprend aussi des experts chargés d’effectuer des prélèvements d’ADN et des examens radiologiques, a-t-on ajouté de même source.

Les sept moines trappistes avaient été enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 au monastère de Tibhirine. Leurs têtes avaient été retrouvées, à l’entrée de Médéa, le 30 mai 1996.

Leur assassinat avait été revendiqué, dans un communiqué daté du 21 mai 1996, par le GIA, dirigé, à l’époque, par le chef terroriste Djamel Zitouni, tué en juillet 1996, par un groupe rival, dans la région de Tamesguida, au nord de Médéa.(Aps)

Mots-clés :
Catégories : Actualité A la une

Voir toutes les actualités