JSK : Les agresseurs du président Cherif Mellal condamnés à la prison ferme

JSK : Les agresseurs du président Cherif Mellal condamnés à la prison ferme
Par Ameziane Athali | 15 Mai 2019 | 23:30

Le tribunal de Tizi Ouzou a prononcé, mercredi, des peines de prison assorties d'amendes à l'encontre des agresseurs, en février dernier, du président Cherif Mellal et de dirigeants de la JS Kabylie.

Selon les avocats du club Kabyle, la même instance judiciaire à prononcé six condamnation à la prison ferme et un acquittement à l'encontre des accusés impliqués dans cette agression, dont 03 sont toujours en fuite.  

Principal accusé dans l'agression M.Zakaria, a été condamné à 1 an de prison ferme et une amende de 100.000 DA. Son frère M.Abdellah est condamné à 6 mois de prison ferme plus 50 000 DA d'amende alors qu'un autre complice,  S.Sofiane est condamné à 2 mois de prison ferme et une amende de 16 000 DA. 

Les deux frère Mesbahi, Khaled et Bilal et leur acolyte A.Djamel, en fuite, sont eux condamné à 1 an de prison ferme accompagné de circonstances aggravantes, 100.000 DA d'amende et l'émission d'un mandat d'arrêt à leur encontre.

Accusé lui aussi d'être complice dans cette agression, Ch.Rabia a bénéficié de la relaxe faute de preuve de sa présence sur les lieux ce jour là.

Au chapitre des dommages et intérêts pour les victimes, les prévenus ont été condamnés à verser les sommes de 200.000 DA au profit de Cherif Mellal, 120.000 DA pour Amrane Lounes, 100.000 DA pour Zitouni Mourad et 500.000 DA pour le club pour les dégâts occasionnés.

La défense du club "n'est pas satisfaite du jugement au vu de la symbolique de la victime, la JSK, et de la gravité de l'agression" et étudiera la possibilité de faire appel du jugement dans les jours à venir.

Pour rappel, en février dernier un groupe de plusieurs individus s'en est prit au siège de la JSK, saccageant le matériel et agressant sept employés du club dont le président Cherif Mellal. 

Suite à cette agression, la direction des Canaris a déposé plainte contre trois personnes en remettant des enregistrements vidéos de la scène au services aux services de sécurité. 

"Nous avons été agressés par des individus qu’on connaît. J’ai déposé plainte contre trois d’entre eux que je connais personnellement et j’en ferai de même avec les autres dès qu’ils seront identifiés", avait déclaré Cherif Mellal, lors d'une conférence de presse au lendemain de cette agression.

Voir toutes les actualités