Fraude au bac: plusieurs candidats tricheurs déférés en comparution immédiate

Fraude au bac: plusieurs candidats tricheurs déférés en comparution immédiate
Par Nabil Semyane | 15 Septembre 2020 | 10:27

Les épreuves du bac, qui se déroulent pour la troisième journée aujourd'hui, ont été malheureusement émaillées par des tentatives de fraude dans plusieurs régions du pays, selon un communiqué du ministère de la Justice, qui accuse les candidats fautifs de "tentatives d’organiser des fuites des sujets"

Selon le communiqué du ministère de la Justice, ces cas de fraude, non exhaustifs,  sont signalés dans les wilayas de Djelfa, Lagouat, Tebessa, Tiaret, Relizane  et les mis en cause sont exclus des centres d'examens et déférés en comparution immédiate, puis condamnés à des peines allant de 10 mois à 2 ans de prison ferme, assorties des amendes oscillant entre 10.000 et 50.000 dinars.

L'Instance de veille et de lutte contre la cybercriminalité, partie prenante dans le dispositif de sécurisation des épreuves du bac,  pour sa part,  assure qu'elle "restera vigilante pour lutter contre les tentatives de  fraude afin de  permettre "une poursuite normale des épreuves".

Malgré les mise en garde du ministère de l'Education et du Premier ministre lui-même à Annaba, avertissant contre les risques à encourir en cas de tentatives  de copiage, certains candidats, hélas, sont tombés dans le piège  et se voient du coup, non seulement exclus de la suite des épreuves, mais poursuivis en justice.

Si le sort de ces malheureux candidats est à déplorer, la fermeté affichée par les autorités est à saluer, car il en va à la fois de l'éthique scolaire et de la crédibilité de l'examen du bac qui, en plus d'être considéré comme "un rite de passage" sur le plan sociétal,  reste comme quelque chose de très prégnant dans l'imaginaire collectif. 

Voir toutes les actualités