France : opération coup de poing dans les milieux de «l’islamisme politique»

  France : opération coup de poing dans les milieux de «l’islamisme politique»
Par Hakim Megati | 16 Novembre 2019 | 10:35

Les autorités françaises viennent de donner un coup de pied dans la fourmilière de l’islamisme politique en procédant à la fermeture de lieux de cultes, d’écoles coraniques et même des débits de boisson qui seraient des fabrique du discours «extrémiste et communautariste».

En effet, sur une quinzaine de quartiers de France, douze lieux de culte, quatre écoles et neuf associations et près de 130 débits de boissons ont été fermés pour diffusion de discours «frappés par l’islamisme et le communautarisme», révèle le secrétaire d’Etat à l’Intérieur.

S’exprimant vendredi sur le plateau de l’émission Télématin de France 2, Laurent Nuñez n’a cependant indiqué ni la localisation de ces quartiers, ni la période durant laquelle se sont opérées ces fermetures.

«Dans ces endroits, on entendait un discours qui était communautariste (...) qui faisait passer la loi de Dieu avant la loi de la République et le vivre ensemble», a-t-il souligné, cité par l’AFP.

Laurent Nuñez a tenu néanmoins a nuancer son propos en estimant que cet «islamisme politique» ne devait par ailleurs pas être «confondu avec l’islam».

Interrogé sur la proposition du sénateur Bruno Retailleau, sur l’interdiction des listes communautaires, Nuñez a indiqué ne pas en être là. «Le droit électoral, la possibilité de se présenter à une élection, c’est une liberté importante, elle est liée à la liberté d’expression. La laïcité est un autre principe fondamental. Il faut qu’il y ait un équilibre», indique-t-il.

Voir toutes les actualités