Ferhat Mehenni : Procédure de déchéance de sa nationalité Algérienne?

Ferhat Mehenni : Procédure de déchéance de sa nationalité Algérienne?
Par Lila Ghali | 11 Juin 2012 | 14:15

Depuis sa visite en Israël en mai dernier, des rumeurs circulent sur la probable déchéance de Ferhat Mehenni de sa nationalité Algérienne.

En effet, une décision aurait été prise les autorités Algériennes à l'encontre du président du gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad). D'aucuns parlent même d'une convocation par les services concernés afin de lui signifier l'injonction réglementaire.

Mais en l'absence de Mehenni, cette information ne peut être confirmée ou infirmée pour le moment. Il est à noter que Ferhat Mehenni n'est pas rentré au pays depuis 2009 en raison d'un  mandat d'amener délivré contre lui  par la cour de Bouira suite à une manifestation de militants du mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) une année auparavant pour commémorer l'anniversaire du printemps berbère.

Réagissant à cette information d'une "déchéance de nationalité" de leur leader, le porte parole de l'ANAVAD,  Makhlouf Idri, a indiqué à la presse que  Ferhat Mehenni a lui-même  renoncé  à son Algérianité au profit de  sa nationalité  Kabyle.

Cas de perte et de déchéance

Légalement, le code de la nationalité précise les cas de perte et de déchéance : Il est probable que Ferhat Mehenni soit concerné par l'article 18 alinéa 4 : "l'Algérien qui déclare répudier la nationalité algérienne" et l'article 19 qui indique que "peut perdre la nationalité algérienne, l'Algérien qui, occupant un emploi à l'étranger ou dans une organisation internationale dont l'Algérie ne fait pas partie ou, plus généralement, leur apporte son concours, n'a pas renoncé à son emploi ou cessé son concours, nonobstant l'injonction qui lui aura été faite par le gouvernement algérien. L'injonction fixera un délai qui ne peut être inférieur à quinze jours, ni supérieur à deux mois".

Enfin pour rappel, Ferhat Mehenni a séjourné en Israël du 20 au 24 mai dernier. Il a été reçu par Danny Danon (photo) membre du Likoud et vice-président de la Knesset, des représentants de la division Afrique du Nord du ministère des Affaires étrangères et Uzi Landau, ministre de l’énergie et des ressources en eau.

 

Mots-clés :
Catégories : Actualité A la une

Voir toutes les actualités