Eau : Hocine Necib exclut toute réévaluation de la tarification, 20 nouveaux barrages à l’horizon 2030

 Eau : Hocine Necib exclut toute réévaluation de la tarification, 20 nouveaux barrages à l’horizon 2030
Par Mourad Arbani | 10 Février 2019 | 14:32

De passage, dimanche sur les ondes de la radio nationale, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib a exclu l’éventualité d’une réévaluation de la tarification actuelle de l’eau, assurant que cette question «n’est pas à l’ordre du jour», a-t-il souligné.

L’invité de la rédaction de la chaine3 a surtout évoqué l’horizon 2030 où

 «L’Algérie devrait mobiliser quelque 4,3 milliards de mètres cubes d’eau, contre les 3,3 milliards consommés actuellement, pour répondre aux besoins de sa population», pointant la courbe démographiquedevant atteindre environ 50 millions d’habitants.

Pour y répondre, il a estimé qu’il y était nécessaire « de continuer à réaliser des barrages, à investir dans les techniques de dessalement d’eau de mer et dans celles de régénération des eaux usées».

Abordant, ensuite, le Plan national de l’eau Necib a fait remarquer qu’ «il y est tenu compte des aléas naturels pour pouvoir s’adapter aux effets du changement climatique» et répondre, ainsi, aux besoins de consommation des ménages et de l’économie.

Dans cette veine, il a révélé qu’en prévision de l’augmentation attendue à l’échéance fixée, il a été projeté la construction d’une vingtaine de barrages de «taille moyenne», précise-il et qui seront appuyés par des installations de transfert d’une région à une autre, notamment en direction des Hauts Plateaux.

Enfin, Necib a fait part d’un taux de remplissage des barrages à hauteur de 75% à l’échelle nationale à la faveur des précipitations enregistrées lors des dernières semaines, faisant observer, toutefois, que les plus grandes réserves «sont constituées des nappes d’eau souterraines».    

Voir toutes les actualités