Djeddai, Dalila Taleb, Malek Sadali : Le FFS bat le rappel des anciens pour amorcer son renouveau !

Djeddai, Dalila Taleb, Malek Sadali : Le FFS bat le rappel des anciens pour amorcer son renouveau !
Par Amel Benabi | 16 Mai 2018 | 16:31

Il semble bien que le plus vieux parti de l’opposition qui n’est plus que l’ombre de lui-même, ait décidé de changer son fusil d’épaule. A la peine au terme des dernières élections, et son audience se rétrécit comme une peau de chagrin, le front des forces socialistes (FFS) a décidé de se lancer dans une course à la recherche du temps perdu. Et cela passe par le rappel de certaines de ces anciennes figures qui brillaient par leur  charisme et dont la mise au frigo a largement desservi le parti.

C’est dans cette perspective qu’on pourrait placer la décision de l’instance présidentielle fraichement élue par le congrès, de nommer entre autres Ikhlef Bouaïche, Ahmed Djeddai, Dalila Taleb et Malek Sadali dans les structures du FFS. Ainsi l’ancien député de Bejaia, et même Premier secrétaire du parti, Ikhlef Bouaiche a été nommé au comité d’éthique, aux côtés de Bettache Mohamed, Hakim Belahcel, Youcef Sahli, et Saida Abdeslam.

«Conformément aux statuts et au règlement intérieur du parti, et en concertation avec le camarade Bettache Mohamed, coordinateur du comité d’éthique, l’instance présidentielle nomme les camarades Ikhlef Bouaiche, Hakim Belahcel, Youcef Sahli et Saida Abdeslam comme membres du comité d’éthique du FFS», souligne un communiqué de l’instance présidentielle.

Un signe que le FFS va changer de cap pour être en phase avec les aspirations de ses militants mais surtout rependre sa ligne politique qui a fait sa singularité dans le paysage politique national par son caractère ferme et résolu.

Faut-il rappeler ici que le parti de feu Hocine dont le poids électoral est sans commune mesure avec son héritage historique et son passé militant, a déjà rappelé au service Ahmed Djeddai, Malek Sadali et Dalila Taleb pour servir de conseillers auprès du Premier secrétaire Mohamed Hadj Djilani.

Ces derniers sont des cadres résiduels des années d’or du FFS durant les années 90. Leur retour en grâce laisse supposer que le FFS va opérer des révisions déchirantes pour reprendre son aura et isoler les forces d’inerties qui l’ont maintenue dans un état végétatif.   

 

 

 

 

Voir toutes les actualités