Détenus du Hirak : quand Ali Benflis botte en touche

 Détenus du Hirak : quand Ali Benflis botte en touche
Par Nabil Semyane | 18 Novembre 2019 | 12:51

Le dossier des détenus du Hirak, dont une vingtaine sont d’ailleurs jugés en ce moment même au tribunal de Sidi M’Hamed, continue de peser  du poids de sa symbolique, sur le débat politique, en pleine campagne électorale.

Ali Benflis, très gêné aux entournures par l’affaire, s’est exprimé hier sur la page officielle de son parti pour dire qu’’il « n’a pas de commentaire à faire » quant au fond.

« Le sujet m’intéresse, car les droits et les libertés ont jalonné mon parcours professionnel, j’étais ministre de la justice lors des événements d’octobre 88 et j’ai démissionné pour dénoncer les internements administratifs ».

« Je n’ai pas de commentaire à faire sur les détenus du Hirak, pour la simple raison que je ne connais pas le contenu du dossier, ni la nature des accusations », se défend Benflis .

Qui appelle en revanche à « un procès intègre » afin ajoute-t-il de « ne porter atteinte à la crédibilité de la justice et aux droits de La Défense ».

Voir toutes les actualités