Des élèves gèlent dans les classes: la LADDH dénonce

Des élèves gèlent dans les classes:  la LADDH dénonce
Par Amel Benabi | 11 Janvier 2017 | 18:11
Le Secrétaire National chargé des dossiers spécialisés de la LADDH, Houari Kaddour  a poussé un coup de gueule à propos des conditions exécrables que vivent des milliers d’élèves dans des écoles des régions montagneuses dépourvus de chauffage.

Dans un communiqué reçu à notre rédaction, il soutient «qu’en plein hiver, et de surcroît des plus rigoureux, la majorité des établissements scolaires de différentes wilayas du pays, ne disposent pas de chauffages, les élèves grelottent dans des classes glaciales ne sont pas équipées de chauffage ».

Ce responsable de la LADDH souligne que ce constat alarmant est fait surtout dans les écoles primaires, les établissements du moyen et du secondaire sont à un degré moindre.

S’appuyant sur un chiffre des  syndicats de l’éducation nationale, il fait remarquer  que 55 ans après l’indépendance «plus  2700 établissements scolaires en Algérie sont sans chauffage ».  Il se désole d’autant plus que l'Etat a mobilisé «d'énormes» moyens financiers pour améliorer les conditions de scolarisation.

Et de s’interroger "où va l’argent consacré par l’Etat au règlement du problème de chauffage dans les écoles ?" Houari Kaddour rappelle que des «sommes colossales» ont été débloquées durant les huit dernières années dont 7200 milliards de centimes uniquement pour le chauffage des écoles. 

Le cadre de LADDH, qui qualifie la situation dans les salles de classe de «catastrophique» affirme que l’absence du chauffage «influe négativement sur la scolarité des élèves ainsi que sur leur santé, notamment dans les zones isolées où plusieurs écoles se trouvent fermées en hiver à cause de l'absence de chauffage».

C’est pourquoi la ligue de la défense des droits de l’Homme réclame une «intervention rapide» des autorités centrales et locales, habilitées à régler le problème des écoles sans chauffages.

Voir toutes les actualités

Commentaires