Corruption et blanchiment d’argent : Un ancien responsable à l’hôpital militaire d'Oran condamné à 4 ans de prison ferme

Corruption et blanchiment d’argent : Un ancien responsable à l’hôpital militaire d'Oran condamné à 4 ans de prison ferme
Par Kaci Haider | 24 Juin 2020 | 19:41

L'ancien directeur des hospitalisations de hôpital militaire d'Oran,  le colonel à la retraite Yamani Hamel, a été condamné mercredi par le tribunal d'Oran à 4 ans de prison ferme pour plusieurs chefs d’accusation dont la corruption et le blanchiment d’argent.

Auparavant, le procureur de la République avait requis une peine de 7 ans de prison ferme et une amende de 3 millions de dinars contre Yamani Hamel.

Agé de 64 ans, le condamné devait répondre lors de son procès, des chefs d’accusation de corruption, blanchiment d’argent, utilisation de fonction à des fins personnels et enrichissement illicite.

Le mis en cause a été arrêté à l’issue d’une enquête menée en août 2019 et, en raison de la conjoncture sanitaire actuelle, en l’occurrence la propagation du virus corona, son procès s’est tenu par vidéo-conférence.

Le prévenu a été entendu en présence de ses avocats, qui se trouvaient dans la salle d’audience du tribunal d’Oran, entre autres, sur l’origine d’une somme de 50 millions de dinars qui lui a été octroyée dans des conditions suspectes pour monter une clinique d’hémodialyse à sabra (W.Tlemcen).

Yamani Hamel, frère de l’ancien Directeur Général de la Sûreté Nationale(DGSN), Abdelghani Hamel, a nié les chefs d'inculpation retenus contre lui, affirmant que cette affaire n’était qu’"un scénario monté de toutes pièces".

Après les délibérations, il a écopé d’une peine de 4 ans de prison ferme avec décision de confisquer tous ses biens fonciers.

Voir toutes les actualités