Consultations politiques : le président Tebboune enchaîne les rendez-vous

 Consultations politiques : le président Tebboune enchaîne les rendez-vous
Par Nabil Semyane | 14 Janvier 2020 | 13:43

Le président Tebboune enchaîne les rendez-vous avec des personnalités politiques, concrétisant, pour le coup, une de ses promesses de campagne, à savoir l’ouverture du dialogue avec tous les acteurs politiques et les représentants de la société civile dont le Hirak.

Aujourd’hui, C’est Soufiane Djilali, premier chef d’un parti politique à être réçu par le chef de l’Etat, dans le cadre de ces consultations politiques. Pour rappel, au lendemain des proclamations des résultats de la présidentielle,  le chef de Jil Djadid avait « pris acte » de l’élection du présidèrent Tebboune tout en défendant le principe du dialogue politique, sans être demandeur de quelque poste de responsabilité.

Hier, le président Tebboune avait reçu au siège de la présidence de la République Mouloud Hamrouche, ancien premier ministre et surtout observateur avisé de la scène politique nationale qui a accompagné le Hirak par des interventions médiatiques pour faire part de ses « éclairages » s’agissant de la situation politiques, des rapports de forces en présence tout en esquissant des perspectives d’évolution.

Hier encore, dans un geste de déférence, qui tord le cou aux usages protocolaires, le président Tebboune, s’est déplacé au domicile du Dr Ahmed Taleb El Ibrahimi, à Hydra (Alger), pour écouter son point de vue, d’autant plus que lui aussi avait signé en compagnie d‘autres personnalités des tribunes dans la presse pour développer son approche par rapport aux voies et moyens de sortie de crise.

Auparavant, le chef de l’Etat avait inauguré ce cycle consultations en recevant l’ancien premier ministre Ahmed Benbitour, suivra ensuite une audience avec Abdelaziz Rahabi, ancien ministre de la communication qui s’est montré, lui aussi très actif sur la scène politique et sur les réseaux sociaux.

Vraisemblablement, le président Tebboune a inscrit à son agenda politique d’autres rencontres, puisque de nombreux responsables de partis, comme Azzedine Mihoubi, Abderazak Makri, Abdellah Djaballah, ont exprimé leur disponibilité à prendre part à ce dialogue.

En parallèle à ces consultations, qu’il conduit lui-même, le président Tebboune avait installé un comité d’experts en droit constitutionnel, sous la présidence du Pr Ahmed Laraba pour formuler des propositions de révision de la constitution, dans le cadre d’une feuille de route en sept axes. Ce comité doit tenir aujourd’hui sa première réunion pour fixer son calendrier et rendre ses propositions dans deux mois.

Ainsi donc, le chef de l’Etat, dans le cadre de sa promesse de dialogue a choisi de mettre en route deux démarches parallèles, à savoir les consultations  politiques et le travail de réflexion des experts en droit pour aboutir, in fine, à la jonction de ces deux démarches dont il est attendu qu’elles servent d’assise aux réformes politiques projetées pour le passage à la « Nouvelle Algérie », telle que revendiquée par le Hirak.

Voir toutes les actualités