Clôture en apothéose de Liverpool et du Barça, des huitièmes de finale de la Champions’ League : le grand huit peut commencer.

Clôture en apothéose de Liverpool et du Barça, des huitièmes de finale de la Champions’ League : le grand huit peut commencer.
Par Nourredine B | 14 Mars 2019 | 13:01

Les ultimes rounds des huitièmes de finale de la Champions’ League ont été soldés, mercredi dans une soirée européenne marquée par le sceau impérial des Reds de Liverpool et des Blaugranas du FC Barcelone.

Les hommes de Jurgen Klopp ont en effet défrayé la chronique à Munich même en mettant KO debout (3-1) un Bayern pourtant en ballotage favorable après le 0-0 de l’aller. Le Sénégalais Sadio Mané est passé par là en crucifiant Neuer par deux fois.

Au Camp Nou, c’était vraiment pot de fer contre pot de terre entre un Barça, de nouveau emmené par un Messi en état de grâce et un ‘’ Lyon’’ qui n’a fait peur (5-1), dans le fond, que par son nom ainsi que le mirage d’une illusion entretenue par le score du match aller (0-0).

Répondant à son cordial ennemi, Cristino Ronaldo auteur la veille d’un triplé contre l’Atletic Madrid ; au profit de la Juventus, la Pulga s’est fendue de deux buts et de deux passes décisives, histoire de tempérer quelque peu les ardeurs de son éternel rival.

 Mais en gros, le Barça continue à ne pas rendre cette sérénité coutumière qui lui permettait une transcendance quasi absolue. Des inquiétudes à nourrir ?

Il faut rappeler que ce tour a laissé sur le carreau de grosses cylindrées, à l’image du Real Madrid, qui a fait de cette épreuve une quasi chasse gardée sur trois saison d’affilée, le Paris SG truffé de stars et un Bayern Munich, ce colosse avéré des bords du Rhin.

Ce vendredi, le tirage au sort des quarts et des demis, une innovation à souligner, fixera le sort des huit qualifiés, puis les quatre invités au dernier carré.

Pour l’heure les Anglais sont en force avec Liverpool, Manchester City, Tottenham et Man United, alors que seul le Barça représente l’Espagne, La Juventus, l’Italie, Ajax, la Hollande et Porto, le Portugal.

A noter que le tirage au sort étant intégral, il reste probable que les quatre sociétaires de la Premier League puissent en découdre en eux.

C’était, à deux variantes près, la même configuration à ce stade en 2009 avec Manchester United, Liverpool, Chelsea et Arsenal.

Pour l’anecdote, le FC Barcelone avait réalisé le triplé cette saison-là, sa couronne européenne a été décochée au détriment de …Manchester United !

L’Histoire va-t-elle se répéter ? Rien n’est moins sûr et le Barça, magnifique, de cette époque avec les magiciens Xavi et Iniesta, n’a plus que Messi comme sorcier, même si ses ‘’incantations balle au pied’’ sont toujours là !

Voir toutes les actualités