Benkirane s'en prend, à nouveau, à l'Algérie sur la question du Sahara occidental

Benkirane s'en prend, à nouveau, à l'Algérie sur la question du Sahara occidental
Par Abbès Zineb | 28 Décembre 2013 | 21:21

Le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane, s'est, une nouvelle fois samedi, attaqué à l'Algérie en abordant la question du Sahara Occidental en la tenant pour responsable pour les problèmes auxquels est confronté la région Sahel.

En effet, intervenant sur la chaîne de télévision France 24, il a déclaré, en réponse à la nécessité d'une détente de l'axe Rabat-Alger pour le bien de la région, que "si nous et les frères algériens on se donne la main, il n'y aura plus les mêmes problèmes au Sahel (...) parce que nous sommes les deux pays les plus grands de la région et je crois qu'on peut faire d'excellentes choses ensemble si on coopère".

Benkirane n'a pas raté l'occasion pour s'en prendre à l'Algérie en l'accusant d'avoir fermé les camps de Tindouf (Algérie) devant les missions de surveillance internationale des droits de l'homme

Il a, à ce propos, déclaré que "j'aimerais bien que les institutions internationales disent que la situation des droits de l'homme en Algérie est aussi bonne qu'au Sahara, parce que je ne le pense pas. Ne parlons pas des camps de Tindouf (Algérie) qui sont absolument épargnés de toute visite réelle, de toute comptabilité réelle. Ils (les Algériens) ne veulent même pas laisser les institutions internationales faire le compte des gens qui sont là-bas".

Mots-clés :
Catégories : Actualité A la une

Voir toutes les actualités