Béatification exceptionnelle de 19 religieuses et religieux chrétiens samedi à Oran

Béatification exceptionnelle de 19 religieuses et religieux chrétiens samedi à Oran
Par Djamil Mesrer | 07 Décembre 2018 | 09:41

Le sanctuaire de Santa Cruz 'de la ville d'Oran abritera, samedi, la cérémonie de béatification de 19 religieux et religieuses catholiques, assassinés comme des centaines de milliers d'Algériens durant la période de la décennie noire de 1994 à 1996. Il sera un événement historique pour l’Algérie, pour les chrétiens qui y vivent comme pour l’Église universelle. Car c'est une première dans tous les pays musulmans.

C’est dans le pays qu’ils ont aimé et où ils ont vécu que Mgr Pierre Claverie et ses 18 compagnons seront béatifiés, c'est à dire, déclarés par décret pontifical signé par le pape, comme personnes de foi chrétienne ayant pratiqué les vertus naturelles et chrétiennes de façon exemplaire et héroïque.

Cette béatification débutera par une veillée spirituelle à la cathédrale Sainte-Marie d’Oran (Centre Pierre Claverie) à partir de 20h15 GMT pour des instants de communion de prière autour de ces 19 témoins de la foi.

Demain samedi, une cérémonie d’accueil est prévue à la Grande Mosquée à 9h. La messe de béatification proprement dite aura lieu au sanctuaire Notre-Dame de Santa Cruz à 13h.

Elle sera présidée par le cardinal Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, et en présence notamment de Mgr Jean Paul Vesco, évêque d’Oran, de Mgr Paul Des farges archevêque d’Alger et du père Thomas Georgeon, postulateur de la cause en béatification.

Parmi les 1000 personnes qui peut accueillir le sanctuaire Notre-Dame de Santa Cruz d'Oran,  des membres des familles et des congrégations religieuses (dominicains, trappistes, pères blancs… ) des dix-neuf béatifiés, des chrétiens d’Algérie et des représentants officiels.

Dimanche, les familles des religieuses et des religieuses béatifiés seront invitées à se rendre sur les tombes des bienheureux. Certaines se trouvent à Alger, d’autres à Tizi Ouzou. Les tombes des trappistes de Tibhirine sont elles au monastère. 

Voir toutes les actualités