25ème marche des étudiants à Alger : "Jusqu'au départ de tous les symboles du système"

25ème marche des étudiants à Alger : "Jusqu'au départ de tous les symboles du système"
Par Abbès Zineb | 13 Aout 2019 | 15:28

Les étudiants ont organisé, mardi, une nouvelle marche pacifique à Alger pour réaffirmer leur soutien aux revendications du Hirak populaire jusqu'à la concrétisation du changement radical, exigeant le départ de tous les symboles de l'ancien régime.

Les étudiants ont parcouru les principaux axes de la capitale menant vers la place de la Grande poste, après leur rassemblement à la Place des Martyrs, constituant désormais le point de départ de cette marche hebdomadaire, à travers laquelle ils ont exprimé leur attachement aux revendications du Hirak populaire jusqu'à la concrétisation d'un changement radical, et à la lutte contre les symboles de la corruption.

"Kabyles et arabes sont des frères, Gaid Salah est avec les traîtres", lit-on sur un pancarte géante portée par des étudiants aux visages grimés "Z" , Amazigh, en soutien aux détenus arrêtés pour port de l’emblème identitaire.

"Le problème n'est pas dans la drapeau, mais dans le gang", ont également scandé les marcheurs du mardi qui réclame aussi la lutte contre la corruption. 

Exigeant le départ des symboles de l'ancien régime  pour consacrer "la souveraineté du peuple", les étudiants ont appelé à une "Algérie libre et démocratique". A travers leurs banderoles, les étudiants ont exprimé leur "ferme rejet" d'un dialogue national avec des figures de l'ancien régime qualifiées de "corrompues", insistant sur "l'impératif d'écarter toute personne impliquée dans des affaires de corruption". I

Ils ont fait part également de leur détermination à poursuivre cette marche hebdomadaire jusqu'à la satisfaction de toutes les revendications du mouvement populaire. Par ailleurs, les manifestants ont exigé le jugement des corrompus et des personnes impliquées dans des affaires de dilapidation de deniers publics, exigeant la récupération de l'argent du peuple pour rétablir la confiance des Algériens en leur pays.(Avec APS)

Voir toutes les actualités