Un site Internet dédié à l’œuvre et la pensée de l’intellectuel Mohamed Arkoun

Par La Rédaction | 01/11/2012 | 21:19

Un site Internet dédié à l’œuvre et la pensée de l’intellectuel algérien Mohamed Arkoun, décédé en 2010, a été lancé jeudi par la fondation éponyme. Le site de la « Fondation Mohamed Arkoun pour la paix entre les cultures » met en ligne gratuitement une médiathèque de plus de 230 heures d’interviews et de conférences de l’islamologue et près de 10 heures d’enregistrements vidéo ainsi qu’une série de textes inédits du penseur.

Accessible à l’adresse www.fondation-arkoun.org le site comporte, en outre, une notice biographique du Professeur émérite à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) ainsi qu’une bibliographie complète de l’auteur et une galerie photo. Créé à Casablanca (Maroc), la « Fondation Mohamed Arkoun pour la paix entre les cultures » s’assigne pour objectif « l’hébergement et la conservation » de la bibliothèque personnelle du penseur la « création d’un Centre de Recherche ouvert aux universitaires du monde entier » et plus largement la « diffusion » et la « promotion » de la « pensée » de l’islamologue au Maroc et dans le monde.

La fondation a institué la « Bourse doctorale Mohammed Arkoun », dotée de 25.000 livres sterling et offerte par l’Institut d’Etudes Ismaéliennes de Londres (Royaume Uni), où le défunt avait enseigné. Couvrant une période de quatre ans d’études, cette bourse est destinée aux chercheurs en études islamiques en lien avec les travaux du penseur.

Un « Prix « Mohammed Arkoun » créé, par ailleurs, par la même institution est décerné tous les deux ans pour récompenser le meilleur travail sur l’œuvre de Arkoun.

Né le 1er février 1928 à Taourirt Mimoun (Tizi Ouzou), Mohammed Arkoun à étudié à Oran et à Alger avant d’être agrégé en 1956 en langue et littérature arabes à la Sorbonne (France) où il obtient, par la suite, un doctorat en philosophie en 1968. Professeur d’arabe à El-Harrach (Alger) entre 1951 et 1954, Mohammed Arkoun a enseigné dans plusieurs universités en Europe et aux Etats-Unis.

Penseur de renom et défenseur du dialogue des cultures, Mohammed Arkoun a été membre du jury du Prix Aga Khan d’architecture et du Prix Unesco de l’éducation pour la paix. En 2003, il reçoit le Prix Ibn-Rushd (Averroès). Mohammed Arkoun décède le 14 septembre 2010 à Paris. Il est enterré à Casablanca (Maroc).



Lire tous les articles de la rubrique : Flash d'Actu - Société -

Articles similaires

  • Aucun article disponible

Tags

Flash d'actu

Focus

Déséquilibres économiques et monétaires et politique de change en Algérie

  • Contribution
  • 31-08-2015
  • 15:42
Préambule Cette contribution pour le site Algérie1 « déséquilibres lire la suite...

L'actu en vidéo

+ Lus
+ Commentés
Discussion