Algérie Plus | L'info au + près Algérie Plus | L'info au + près
Recherche
Sécheresse au Maroc: « le secteur agricole menacé par une véritable catastrophe »

Le président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (Comader), M. Ahmed Ouayach a affirmé que « le secteur agricole était menacé par une véritable catastrophe » en raison de l’absence de pluies cette année au Maroc. « S’il n’y a pas de pluies d’ici la mi-mars, le secteur agricole est menacé par une véritable catastrophe » a déclaré M. Ouayach au dernier numéro du magazine « MarocHebdo » en donnant les chiffres provisoires des dégâts déjà occasionnés à plusieurs cultures qui « risquent de s’aggraver dans quelques semaines si les pluies ne sont pas au rendez-vous ».

Selon lui, plus de 10.000 hectares ont été « brûlés » notamment à cause du froid, 30 % de la récolte de céréales « perdue » et 14.000 hectares de canne à sucre sur 18.000 hectares que compte cette culture sont « partis en fumée ». Il a ajouté que le froid qui est « très rude cette année » avait « détruit des dizaines de milliers d’hectares » notamment les fruits et légumes dont « les pertes sont considérables », en estimant que « les conséquences sur l’offre seront dramatiques » et des « pénuries et une flambée des prix des produits agricoles sont sérieusement à craindre ».

Par ailleurs, en raison de cette « inquiétante » situation que traverse l’agriculture, M. Ouayach prévoit une augmentation des besoins agricoles du Maroc et un appel aux marchés étrangers pour les satisfaire. « Nos besoins vont beaucoup augmenter, ce qui fait que nous allons faire appel aux marchés étrangers pour les satisfaire. En conséquence, notre facture d’importations va flamber, d’où le grave déséquilibre de notre balance commerciale qui se profile à l’horizon », a-t-il déclaré.

Le déficit commercial du Maroc s’est établi à 185,7 milliards de dirhams (1 euro = 11 DH) en 2011 contre 148,3 Mds de DH en 2010, soit une aggravation de 25,2 % ou 37,33 Mds de DH, selon l’Office marocain des changes (OC). L’agriculture qui représente 17% environ du Produit intérieur brut (PIB) fait vivre environ 40% de la population marocaine. La Comader regroupe environ 35 associations, fédérations professionnelles, coopératives et organismes liés à l’agriculture et au développement rural.