Industrie : Projet de transformation des déchets de tanneries en fertilisants agricoles

Par Lila Ghali | 06/12/2011 | 12:19

Le groupe public des cuirs Leather Industry va réaliser un projet innovant de transformation des déchets solides de tanneries, nocifs pour l’environnement et la santé humaine, en fertilisants agricoles, a indiqué aujourd’hui à l’APS le PDG du groupe, Chouaïb Zaouidi.

Le Conseil des participations de l’Etat (CPE) a examiné ce projet en mars dernier et a autorisé le groupe à contracter des crédits bancaires de 200 millions de DA pour le concrétiser, a précisé M. Zaouidi.

Il est ainsi projeté le traitement de 7.500 tonnes de déchets par an sur la base d’une capacité de traitement de 30 tonnes par jour, alors que la production d’engrais est estimée à 18 tonnes/jour pour une quantité annuelle de 4.500 tonnes, a-t-il ajouté.

Selon lui, cette quantité « reste modeste » par rapport à la consommation algérienne d’engrais, estimée à 300.000 tonnes par an, »mais permettra de fabriquer un produit utile et de régler en même temps un problème environnemental très préjudiciable au développement de l’industrie ».

Le site de la société de collecte et de conservation des peaux et cuirs (SOCOP), entité actuellement en liquidation, sera réaménagé pour abriter ce projet, selon ce gestionnaire. Il est situé à Rouiba, à côté d’une tannerie publique sur une superficie de 30.000 m2, a-t-il ajouté.

Ce projet doit optimiser la collecte et le transport de déchets aussi bien ceux des tanneries publiques que privées, a souligné le PDG de Leather Industry.



Lire tous les articles de la rubrique : Economie -

Articles similaires

Flash d'actu

Focus

Face aux mutations mondiales, la stratégie de filières en Algérie doit s’insérer au sein d’une vision stratégique

  • Contribution
  • 31-07-2015
  • 15:34
business hand holding a touch pad computer and 3d streaming images Synthèse lire la suite...

L'actu en vidéo

+ Lus
+ Commentés
Discussion