URGENT : un McDonnell Douglas MD-83 affrété par Air Algérie disparait des radars (Actualisé)

Par Khidr Ali | 24/07/2014 | 10:25

md80_09Mis à jour à 20h25 : L’épave retrouvée au Mali, près du Burkina Faso

L’épave de l’avion affrété par Air Algérie disparu jeudi avec plus de 116 personnes à bord après son décollage de Ouagadougou, a été retrouvée dans le nord du Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso, a annoncé le chef d’état-major particulier de la présidence burkinabè.

« Nous venons de retrouver l’avion algérien. L’épave a été localisée (…) à 50 km au nord de la frontière du Burkina Faso », dans la région malienne de Gossi, a déclaré le général burkinabè Gilbert Diendiéré, à l’issue d’une réunion de crise à Ouagadougou.

Mise à jour à 18h57 : Le président malien, Ibrahim Boubacar Keita  a déclaré que  l’épave du vol Air Algérie a été repérée entre les villes du Nord de Aguelhoc et Kidal, selon l’agence Reuters.

Mise à jour à 18h50 : Selon Radio France International( RFI), l’avion d’Air Algérie aurait été localisé dans la région de Kidal, au Nord d’Aguelhoc.

Selon RFI, l’appareil d’Air Algérie aurait été localisé au nord de la localité d’Aguelhoc, dans la région de Kidal, au Mali.

Tôt ce matin, des habitants de la zone ont dit avoir entendu de fortes explosions et ont alerté des forces militaires présentes dans le nord du pays.

Mise à jour à 18h45 : L’avion localisé au Sud-est de la ville de Gossi, au Mali, selon le comité de crise burkinabè.

Mise à jour à 18h02 : Selon Radio France International, l’avion se serait écrasé à Aguelhoc, dans la région de Kidal en s’appuyant sur les témoignages des habitants de cette région cités par la même chaine de radio qui affirment avoir entendu « des explosions puissantes » tôt ce matin au Nord de Aguelhoc.

Mise à jour à 17h50 : Le président  Français, François Hollande a déclaré que « tout laisse penser que cet avion s’est écrasé». Et d’ajouter: «tous les moyens militaires seront mis en place. Egalement les moyens civils. Les recherches prendront le temps qu’il faudra ».

Le chef de l’Etat français a, par ailleurs, reporté une visite de trois jours dans l’Océan Indien, à la Réunion, aux Comores et à Mayotte, pour laquelle il devait quitter jeudi la France.

Mise à jour à 17h 40 :  Recherches menées par le Mali, le Niger, l’Algérie et la France
Le Mali, le Niger, l’Algérie et la France menaient jeudi des recherches pour retrouver un avion d’Air Algérie disparu au-dessus du Mali, selon une source à l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna).

«On ne peut pas vous dire exactement à l’heure actuelle qu’est-ce qui est arrivé» à l’avion d’Air Algérie, porté disparu dans la nuit de mercredi à jeudi, «puisque les opérations de recherche sont toujours en cours, qui sont conduites par le Mali, le Niger, l’Algérie et la France via l’opération (militaire française) Serval», a déclaré à l’AFP cette source jointe à l’Asecna, qui a son siège à Dakar

Mise à jour à 17h14 : L’épave de l’avion détectée?
Selon le site de l’aéroport de Ouagadougou, les forces françaises stationnées au Mali ont détecté l’épave de l’avion AH5017 à mi-chemin entre Gao et Kidal, dans une zone désertique très difficile d’accès.

Mise à jour à 16h44 : L’avion espagnol affrété pour le compte d’Air Algérie avait été examiné par les autorités françaises de l’aviation civile « il y a deux ou trois jours », et était « en bon état », selon le directeur général Patrick Gandil.

L’avion, un McDonnell 83 affrété à la compagnie espagnole de leasing Swiftair, « nous le connaissons, il est passé en France à Marseille il y a deux ou trois jours ».

« Nous l’avons examiné et nous n’avons quasiment rien trouvé, il (était) vraiment en bon état », a déclaré M. Gandil jeudi, à quelques journalistes devant le siège parisien de la Direction générale de l’aviation civile.

Mise à jour 16h01 : Les 116 passagers selon les nationalités : 51 français, 26 Burkinabés, 8 Libanais, 6 Algériens, 6 Espagnoles, 5 Canadiens, 4 Allemands, 1 Malien, 2 Luxembourgeois, 1 Nigérian, 1Egyptien, 1 Roumain, 1 Suisse, 1 Ukrainien, 1 Belge, 1 Camerounais,

Mise à jour à 16h00 : Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a déclaré jeudi que l’avion d’Air Algérie assurant un vol Ouagadougou Alger, dont le contact a été perdu, s’était « probablement écrasé », avec à son bord 51 passagers français. « Malgré des recherches intensives, à l’heure où je m’exprime aucune trace de l’appareil n’a été retrouvée. L’avion s’est probablement écrasé.

Les recherches se concentrent à ce stade sur une vaste zone du territoire malien autour de la région de Gao », a annoncé Laurent Fabius au cours d’une déclaration à la presse. « Cinquante-et-un Français se trouvaient à bord », a-t-il ajouté.

Mise à jour à 15h00Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a affirmé jeudi à Alger que les opérations de recherche de l’avion affrété par Air Algérie qui assurait la liaison Ouagadougou-Alger et qui a disparu 50 minutes après son décollage, se poursuivaient.

M. Sellal a indiqué dans une déclaration à la presse en marge de la clôture de la session de printemps du Conseil de la nation que l’avion disparu est un avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie, ajoutant que les « opérations de recherche se déroulent en coordination avec les autorités concernées ».

Un avion de la compagnie espagnole SwiftAir, dont l’équipage est de nationalité espagnole, affrété par Air Algérie, assurant Ouagadougou-Alger, a disparu avec à son bord 116 passagers, dont 6 membres d’équipage », indique jeudi un communiqué de la compagnie nationale.

Le Premier ministre a souligné que les passagers de cet avion « sont de différentes nationalités dont des Algériens » précisant que le dernier contact de l’équipage avec la tour de contrôle au Niger a eu lieu dix minutes avant la disparition de l’avion ».

Air Algérie précise que cet avion a décollé d’Ouagadougou à 01h17 GMT et devait arriver à Alger à 05h11 GMT (6h11 heure locale).

« Un dernier contact radar a eu lieu à 01h55 GMT en survolant la région de Gao » (Mali). A cet effet, « une cellule de crise, présidée par le ministre des Transports, a été installée au niveau de l’aéroport d’Alger », ajoute-t-on de même source.

Air Algérie a mis à la disposition des familles concernées par ce vol le numéro de téléphone (021 509491) pour tout renseignement.

Mise à jour à 13h30 : Deux Mirage 2000 de l’armée française sont à la recherche de l’appareil d’Air Algérie

Mise à jour à 12h30 : Parmi les 112 passagers et 7 membres de l’équipage, figurent  50 Français, 25 Burkinabés, 8 Libanais, 6 Algériens, 4 Allemands et des Russes. Les autres passagers sont de différentes autres nationalités, selon les indications fournies à Algerie1 par des sources proches du ministère du transport

Info Algérie1: un avion de type McDonnell Douglas MD-80, affrété par Air Algérie et assurant la liaison Alger-Ouagadougou (Burkina Faso) a disparu des radars depuis 6 heures du matin après son décollage de la capitale burkinabé a appris Algérie1 de sources proches du ministère du transport.

L’avion a disparu au dessus de la région de Gao au Mali.

L’avion transporte 112 passagers et 7 membres d’équipage. 4 algériens figurent parmi les passagers. Le chef de cabine est aussi un algérien. Une cellule de crise a été immédiatement installée à Alger en présence du ministre des transports. Plusieurs citoyens de nationalité française seraient dans cet avion qui transporte en majorité des burkinabés.

L’avion appartient à la compagnie espagnole Swiftair qui a confirmé sa disparition. Cependant cet avion a été affrété auprès du brookeur portugais Hifly qui est un loueur d’avions.

10h32 : Air Algérie vient de confirmer les informations d’Algérie1 en précisant que « Les services de navigation aérienne ont perdu le contact avec un avion d’Air Algérie assurant jeudi la liaison Ouagadougou – Alger, 50 minutes après son décollage ».

« Air Algérie informe que les services de navigation aérienne ont eu leur dernier contact avec le vol AH 5017 assurant la liaison Ouagadougou-Alger ce jour 24 juillet à 1 heure 55 minutes GMT, soit 50 minutes après son décollage », précise un communiqué de la compagnie.

Vétusté de l’appareil

Par ailleurs, selon des informations concordantes, beaucoup de passagers particulièrement ceux qui ont pris cet avion dans le sens Algérie-France et retour s’étaient plaint de la vétusté de l’appareil et des commodités à bord. Si ces faits sont avérés, il est nécessaire que les services concernés ouvrent une enquête pour déterminer les circonstances de cet affrètement.



Lire tous les articles de la rubrique : A la une - Actualité - Exclusifs -

Articles similaires

  • Aucun article disponible

Tags

Flash d'actu

Focus

Prochaine réunion Gouvernement / Walis : face aux tensions budgétaires quelles nouvelles missions pour les collectivités ?

  • Contribution
  • 25-08-2016
  • 17:08
La prochaine réunion Gouvernement/ Walis débouchera t-elle lire la suite...

L'actu en vidéo