Mise en service de la station de dessalement d’eau de Cap Djinet en octobre

Par La Rédaction | 31/05/2011 | 18:17

La mise en service de la station de dessalement d’eau de mer de Cap Djinet (Boumerdes), interviendra vers la fin du mois d’octobre prochain, a annoncé mardi le ministre des Ressources en eau, M. Abdelmalek Sellal. Ce mégaprojet hydraulique (dont le taux de réalisation est estimé à 92 %) est doté d’une capacité de traitement journalière de 100.000 M3 d’eau , selon les explications fournies au ministre en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya de Boumerdes.

Il est destiné (dans sa première phase d’exploitation) à un bassin de population de plus de 100.000 âmes, disséminé à travers six communes et dix sept villages du Nord et de l’Est de la wilaya, a-t-on ajouté. Selon les responsables du secteur de l’hydraulique de Boumerdes, des actions seront, également, entreprises en vue de l’extension des services de cette station aux communes de Tigzirt et Azeffoun de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Parallèlement au projet de cette station, des travaux sont, également, en cours en vue de la concrétisation, pour une enveloppe de 9 milliards de dinars, d’un projet de raccordement de cette station aux réseaux des communes concernées en vertu du programme sectoriel centralisé de la wilaya, de l’exercice 2009, est-il indiqué. Ce projet de raccordement, dont les travaux ont été lancés au milieu de l’année 2010, englobe la réalisation  » de trois conduites principales en partant de la station d’épuration de Cap Djinet vers plusieurs directions, sur un linéaire de 60 km de conduites de différents diamètres, en plus d’un nombre de réservoirs, stations de pompage et équipements divers « , a-t-on ajouté.

 » Il assurera les besoins d’un bassin de population global de 400.000 âmes jusqu’a l’horizon 2030″, selon les estimations . La première conduite principale acheminera l’eau vers Bordj Menail, avant son raccordement à la conduite du transfert des eaux de Taksebt, venant de Tizi-Ouzou en direction d’Alger, via Boumerdes, dans le but d’exploiter l’eau de la station dans le cas d’une rupture à partir de Takesbt, est-il précisé. La seconde conduite principale sera, quant à elle, dirigée vers les hauteurs de Dellys, afin d’alimenter les populations d’Afir et Dellys, au moment où la troisième conduite sera destinée a alimenter en eau potable les populations de Zemmouri et El Kerma de Boumerdes, selon les mêmes explications.

La réalisation de ces conduites sera accompagnée par l’installation de cinq réservoirs d’eau de capacités diverses, en plus d’une station de pompage sur les hauteurs de Dellys, est-il signalé. Par ailleurs, ce projet englobe une seconde tranche complémentaire, dotée d’une enveloppe de 900 millions de dinars, dont les travaux sont en cours. Elle consiste en l’extension des conduites à partir de la station d’épuration de Cap Djinet sur un linéaire de 56 km supplémentaires, qui englobera vingt trois autres villages des communes concernées par la première tranche, en plus de la réalisation de 28 réservoirs d’eau, relève-t-on.



Lire tous les articles de la rubrique : Actualité - Economie -

Articles similaires

Flash d'actu

Focus

Déséquilibres économiques et monétaires et politique de change en Algérie

  • Contribution
  • 31-08-2015
  • 15:42
Préambule Cette contribution pour le site Algérie1 « déséquilibres lire la suite...

L'actu en vidéo

+ Lus
+ Commentés
Discussion