Algérie Plus | L'info au + près Algérie Plus | L'info au + près
Recherche
Les thoniers algériens se préparent à pêcher 243 tonnes de thon rouge

Le ministère de la pêche demande aux patrons de thoniers Algériens de préparer leurs dossiers pour l’obtention des permis de pêche  en vue de la campagne 2013, qui s’étalera du 26 mai au 24 juin afin de réaliser le quota de 243 tonnes alloué à l’Algérie.

Le ministère précise que la période de réception des dossiers durera jusqu’au 26 février 2013 et que les professionnels doivent indiquer dans leurs demandes la nature de la pêche ciblée, les caractéristiques techniques des navires, les procès verbaux de visites d’inspection et la conformité des moyens utilisés. A cet effet, les armateurs sont invités à mettre à niveau leurs équipements aux spécifications techniques « minimales » établies et définies par la réglementation.

l’Algérie va donc pour la première fois pêcher son thon avec ses propres navires après avoir fait appel des années durant à des thoniers turcs et japonais.

Par ailleurs, l’Algérie participera à la réunion de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA) qui se tiendra du 18 au 21 février à Séville (Espagne). Lors de cette rencontre, les pays membres présenteront leurs plans de pêche afin de vérifier leurs conformités aux dispositions de l’organisation. La CICTA réunit l’Union Européenne, les Etats-Unis, le Canada, le Japon et plusieurs pays méditerranéens dont l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, l’Egypte, et la Syrie, ainsi que le Mexique, la Norvège, l’Islande et le Brésil.

Le quota de pêche au thon rouge alloué à l’Algérie a augmenté en novembre 2012, lors de la réunion de la CICTA à Agadir (Maroc) pour passer de 138 tonnes à 243 tonnes, rappelle-t-on. Ce quota sera exploité exclusivement par des opérateurs algériens sans faire appel aux armateurs étrangers. Un responsable au ministère avait indiqué que durant la campagne précédente seulement 69 tonnes de thon rouge ont été pêchées, soit 50% de la part allouée à l’Algérie (138 tonnes).