Emploi dans le Sud de l’Algérie : 97 % des recrutements issus des autres wilayas

Par Mourad Arbani | 13/03/2013 | 14:21

Plus de 97 % des recrutements profitent à des personnes appartenant à d’autres wilayas sans avoir recours à l’Agence nationale de l’emploi(ANEM) comme le stipule la loi 04-19 relative à l’installation des travailleurs, a déclaré hier, le directeur général de l’ANEM, Mohamed Tahar Chaalal,au sujet de l’emploi dans les wilayas du Sud du pays.

Il  a rappelé que l’inspection du travail avait engagé une opération de contrôle en 2012 et conclu que les entreprises de sous-traitance « rejettent » 90 % des demandes d’emploi présentées par l’ANEM.

Le même responsable a révélé également l’existence de « grandes disparités » entre les salaires que touchent les travailleurs occupant un même poste dans une entreprise sous-traitante, en comparaison avec les grandes sociétés mères, indiquant que ces entreprises n’assurent pas une formation de mise à niveau des nouvelles recrues conformément à la loi dans certains cas.

Pour le DG de l’ANEM, dans les régions du Sud le problème réside dans la procédure de recrutement pratiquée par les entreprises de sous-traitance (sociétés de services pétroliers et autres) implantées dans la région « ce qui a suscité la colère des jeunes demandeurs d’emplois ».

Chaalal n’a pas manqué d’aborder l’instruction du Premier ministre relative à l’emploi dans les wilayas du Sud en indiquant que les axes contenus dans ladite instruction « seront appliqués après introduction de nouvelles clauses dans les contrats de partenariat liant les grandes sociétés et les entreprises de sous-traitance (services) ».



Lire tous les articles de la rubrique : A la une - Actualité -

Articles similaires

Flash d'actu

Focus

Déséquilibres économiques et monétaires et politique de change en Algérie

  • Contribution
  • 31-08-2015
  • 15:42
Préambule Cette contribution pour le site Algérie1 « déséquilibres lire la suite...

L'actu en vidéo

+ Lus
+ Commentés
Discussion