(Actualisé) Dahou Ould Kablia : Pas question de négocier la libération des otages

Par Ameziane Athali | 02/07/2012 | 16:29

L’Algérie n’a pas l’habitude de négocier avec des terroristes et ne le fera pas pour le cas de la libération des otages entre les mains du Mouvement pour l’unicité et le Jihadistes en Afrique de l’Ouest (Mujao) depuis le 4 avril dernier.

C’est ce que  le ministre de l’Intérieur  et des collectivités locales Dahou Ould Kablia a déclaré ce lundi au cours d’un point de presse animé en marge de sa visite travail dans la wilaya deTizi Ouzou.

Il a précisé, à ce propos, que « pas question de négocier la libération des otages » tout en soulignant que les éléments du MUJAO veulent juste gagner du temps en réclamant une rançon et la libération de quelques uns de leurs acolytes en contre partie de la remise en liberté des otages algériens.

Abordant la situation sécuritaire en Kabylie, le ministre est revenu sur la dernière attaque terroriste de Ouacifs soulignant que celle-ci a été repoussée par les policiers et les gendarmes auxquels il a rendu hommage. Il a également fait part de l’usage d’armes lourdes par le groupe armé terroriste pour commettre leur attaque contre des membres des forces de sécurité qui n’étaient armés que de kalachnikovs et autres petites armes.

Pour Ould Kablia, le terrorisme en Kabylie est sur le point d’être vaincu tout en précisant qu’il s’agit  seulement de petits groupes qui se rassemblent pour commettre des attaques comme ce fut le cas à Ouacifs.

Il a souligné la poursuite de la lutte antiterroriste jusqu’à l’anéantissement total de ces « petits groupes » qui sévissent dans la région. Il a annoncé par ailleurs, que pas moins de 18 terroristes ont été éliminés ces vingt derniers jours.

Le ministre de l’intérieur a rencontré plus tard les éléments de la sûreté de Tizi Ouzou, au niveau du siège de l’Unité républicaine de sécurité de Boukhalfa (banlieue ouest de Tizi Ouzou) où il a réitéré l’hommage rendu aux policiers de Ouacifs.

En présence du DGSN, Abdelaghani Hamel, il a également fait part de la décision des autorités de délocaliser les deux sièges de la police, ciblés par l’attaque terroriste vers le CFPA de la localité, ayant vraisemblablement estimé que leur localisation ne répond pas aux normes de sécurité, notamment pour leur situation en contrebas d’une colline et au centre de la ville de Ouacifs.



Lire tous les articles de la rubrique : A la une - Actualité -

Articles similaires

Flash d'actu

Focus

Déséquilibres économiques et monétaires et politique de change en Algérie

  • Contribution
  • 31-08-2015
  • 15:42
Préambule Cette contribution pour le site Algérie1 « déséquilibres lire la suite...

L'actu en vidéo

+ Lus
+ Commentés
Discussion