Ahmed Benbitour : « ce qui se déroule à Ghardaïa n’est pas un conflit ethnique »

Par Lila Ghali | 27/12/2013 | 21:45

Ahmed Benbitour, qui se trouve actuellement en tournée à l’ouest du pays, dans le cadre de sa tournée préélectorale, a réagi à l’escalade de violence que connait la ville de Ghardaïa depuis cinq jours. Originaire de cette wilaya, issu de la tribu des Chaâmbi (arabes), il résume le conflit à un problème de ras-le-bol social des jeunes de la région.

« Il y a d’un côté une administration absente, et de l’autre, des citoyens mécontents de leur sort et de leur situation » tente t-il d’expliquer en reponse à une question d’un journaliste présent à sa conférence animé aujourd’hui à Mostaganem. « ll ne s’agit nullement de problème ethnique ou communautaire, mais tout simplement de préoccupations et de considérations sociales strictement locales face auxquelles l’administration n’est pas de la hauteur requise », insiste t-il, histoire de démentir les lectures « ethnicistes »qui fleurissent dans la presse.

Pour l’ancien chef du gouvernement, « les jeunes ne se reconnaissent pas dans l’ordre des notables. Ces derniers peuvent toujours appeler à la sagesse, mais cependant, qui daignera les écouter du moment qu’il faille répondre à des revendications, légitimes ou pas ». Indirectement, le candidat à la, présidentielle dénonce la démarche des autorités qui continuent à avoir recours à la solution sécuritaire conjuguée à l’arbitrage des sages des deux communautés pour ramener le calme.

Outre le problème de Ghardaia, Ahmed Benbitour parlera dans sa conférence du sens de son implication dans la prochaine présidentielle. Il s’agira, selon lui de s’inscrire dans une nouvelle dynamique qui permettrait l’émergence de nouvelles élites politiques pour prendre en charge le destin du pays qui se trouve actuellement « dans un état de déliquescence » développant des propositions qu’il a déjà exposées dans ses contributions médiatiques.

Ahmed Benbitour considère qu’ « un changement global s’impose » et que le régime et ses hommes doivent partir pour que le pays puisse aller de la l’avant, de son avis. Lui-même issu du système avec lequel il a divorcé, il a tenu à préciser qu’il n’avait pas de problème personnel avec les hommes du régime.

Pour lui, « c’est le système dans sa globalité, ses hommes et ses modes de fonctionnement qui sont en cause ». Benbitour voit quatre priorités pour remettre le pays sur les bons rails : « la refondation de l’État, la refondation du système éducatif, la reconstruction de l’Économie, et la maitrise de la technologie numérique conjuguée à la mobilisation des compétences nationales », telle que formulée dans un opuscule qui sera distribué lors de sa campagne électorale .Enfin Benbitour est favorable à une fédération des forces de l’opposition pour se donner plus de chances et d’atouts face au candidat du pouvoir.



Lire tous les articles de la rubrique : A la une - Actualité -

Articles similaires

Flash d'actu

Focus

Les impacts géostratégiques et économiques du conflit au Yémen

  • Contribution
  • 29-03-2015
  • 17:28
Selon les observateurs internationaux, après le Liban, l’Irak, la bande de Gaza, la Tunisie, la Libye et la Syrie, sans oublier l’Afrique  avec les tensions au Sahel et le groupe Boko Haram qui multiple les attaques lire la suite...

Info des régions

Une magistrate victime de vol à Oran : un butin d’un milliard et demi

Le domicile de la juge, présidente du pôle pénal au tribunal d’Oran, a été visité par deux cambrioleurs

Relizane : Une morte chez le ‘’Raqaï’’ Belahmer

Une jeune fille, la vingtaine, a trouvé la mort chez le taleb Belahmer, qui s’adonnait à la Roqia

Mise en service d’un scanner de 128 barrettes à l’EHU d’Oran

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a procédé,

Gaz de schiste: marche et sit-in pacifiques de protestation à In-Salah et Tamanrasset I

Des centaines de personnes ont marché dimanche à In-Salah et observé un sit-in à Tamanrasset pour

Trois édifices prochainement classés au patrimoine national à Skikda

La commission nationale des biens culturels vient de donner son accord en vue du classement de trois

L'actu en vidéo

Sport

Nicolas Anelka, nouveau consultant du NAHD

Nicolas Anelka, nouveau consultant du NAHD

Nicolas Anelka, 36 ans, est désormais le nouveau consultant du club algérois, le NA Hussein Dey, à
Match amical / Algérie-Oman : les Verts en quête de rachat

Match amical / Algérie-Oman : les Verts en quête de rachat

 La sélection algérienne de football affrontera son homologue d’Oman lundi (17h00, heure algérienne)
Ligue 1 Mobilis (24e journée): le MOB et l’ESS piégés, le MCA s’adjuge le clasico

Ligue 1 Mobilis (24e journée): le MOB et l’ESS piégés, le MCA s’adjuge le clasico

Le leader MO Bejaia et son poursuivant direct l’ES Sétif sont tombés consécutivement face au
Ligue 1 « Mobilis » (24e journée) : la journée en un clin d’oeil

Ligue 1 « Mobilis » (24e journée) : la journée en un clin d’oeil

Résultats des rencontres et buteurs pour le compte de la 24e journée de Ligue 1 Mobilis de football,
Ligue 2 « Mobilis » : (25e journée): résultats et classement

Ligue 2 « Mobilis » : (25e journée): résultats et classement

 Résultats et classement à l’issue de la 24e journée de Ligue 2 « Mobilis »

Communiqués

Nouvelle Procédure d’Aigle Azur concernant les règles de sécurité du cockpit

Communiqué de presse Suite à la recommandation de l’E.A.S.A. (AgenceEuropéenne de la Sécurité

Le SNAP dénonce les agissements du président de la commission de recours de l’EPIC Algérie Poste.

Communiqué de presse Aujourd’hui, et huit (08) mois après le licenciement abusif dont il a été
+ Lus
+ Commentés
Discussion